J'ai croisé un enfant maltraité

dimanche, mars 15, 2015


Aujourd'hui en sortant de mon stage de zumba, j'ai croisé un petit garçon
Il avait environ 8 ans, il était en pyjama dans la rue et pieds nus
Notre premier réflexe a été de lui parler et il a bafouillé qu'il était puni
A ce moment là, les parents ont signifié qu'ils étaient là en bougeant les volets de chez eux (ils étaient au rez-de-chaussée)
Le petit s'est éloigné et nous sommes partis en discutant de cela
On a dit "on devrait appeler les flics" mais nous n'avons rien fait
Avec la voiture, nous sommes repassés dans la rue,
Il était toujours dehors en pyjama et pieds nus par 9 degrés
J'y ai repensé toute l'après-midi…
Ce soir, j'en ai parlé sur Twitter et quelqu'un m'a dit
"C'est de la maltraitante et non une punition"
Je crois que le mot m'a fait encore plus peur
Le voir écrit m'a fait réalisé que j'ai croisé un enfant maltraité
et que je n'ai rien fait !
Alors je viens d'appeler le 119 c'est le numéro du service national de l'enfance en danger
J'ai tout raconté, on m'a posé des questions, j'ai répondu
Avec la boule au ventre bien sur, je n'étais pas fière
Pas fière d'appeler 8 heures plus tard
Mais j'ai appelé et j'ai également donné mes coordonnées
Afin qu'il puisse me rappeler si besoin
J'ai donné l'adresse exacte
On m'a répondu qu'un signalement sera envoyé à la mairie de la ville
Mon attitude n'est pas excusable mais maintenant je peux aller me coucher...

You Might Also Like

36 commentaires

  1. Tu ne peux pas faire plus malheureusement. Même 8 heures plus tard, tu as fait ce qu'il fallait, au moins tu as bougé, c'est l'essentiel.
    Les gens sont fous et inconscients !!

    RépondreSupprimer
  2. L'attitude inexcusable, c'est celle des parents de cet enfant... Notre société va mal ��.

    RépondreSupprimer
  3. ce sont les parents qui sont inexcusables. OUI c'est violent, c'est de la maltraitance ! j'espère surtout qu'on va vite leur enlever ce pauvre gamin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai limite envie de retourner sur les lieux pour vérifier

      Supprimer
  4. Je pense que j'aurai eu la même attitude
    Pas facile d'avoir le réflexe. C'est bien ce que tu as fait.
    Et pauvre enfant.. les parents ne sont vraiment pas intelligents, j'espère qu'il y aura des suites

    RépondreSupprimer
  5. c'est toujours difficile de "dénoncer" ce type de comportement car on passe dans le jugement éducatif. Néanmoins, ici, il n'y a pas d'éducation...c'est de la maltraitance et que tu appelles immédiatement, ou 8h après, tu as fait ce qu'il fallait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui en général je ne me permet pas de "critiquer" les parents mais là c'est bien de maltraitance dont on parle

      Supprimer
  6. Oh là là mais c'est horrible comme punition, tu as bien fait...

    RépondreSupprimer
  7. pour n'avoir eu aucun voisin qui n'a trouvé la situation du foyer dérangeante ... une seule personne suffit ... c'est vrai qu'en 8h il peut se passer des choses, on peut se faire des films où tout simplement voir qu'on a agit en conséquences avec toutes les difficultés que ça englobe ! J'aurais aimé avoir une personne qui le fasse pour nous, quand nous étions petits ... ma mère ne l'a pas fait, elle a cautionné même si elle était en désaccord, elle lui est soumise, on a payé les pots cassés, très lourdement ! Donc ne jugez pas ce que vous avez fait, vous avez passé le relais et signalé c'est bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. juste pour ce commentaire, j'ai fait bien d'écrire ce billet et d'appeler le 119 bien sur

      Supprimer
    2. :) après si je suis honnête sûrement qu'à votre place j'aurais sur-réagi et pas sur que cela aurait été constructif pour l'enfant ... mais je ne blague pas, rien que le fait pour lui de savoir que ce n'est pas normal ... ça changera des choses ... parce que moi personne ne m'a dit que ce n'était pas normal ... sauf ma psy que je vois tous les 15 jours maintenant ... mais ce n'est pas facile de juger car effectivement on intervient dans le foyer d'une autre famille, et qui est-on pour faire ça ? je pense que c'est la 1ère question qui nous vient à l'esprit et qui fait que pour nous, personne n'a vraiment réagi ... après tout dépend de la "punition" car quand il s'agit de privation de nourriture ... personne n'est là pour voir ... m'enfin c'est un tout, une infime partie est réellement visible je pense (je parle avec mon vécu) et vous avez du voir la partie visible ... et c'est bien pour ça que votre geste est important !

      Supprimer
  8. Tu as bien fait. J'en ai la boule au ventre et je me demande comment j'aurais réagi, j'espère que j'aurais aussi bien réagi que toi.

    RépondreSupprimer
  9. Tu as bien fait vaut mieux tard que jamais. Ca m est arrivee une fois. Sauf que moi et ma grande gueule on a pas pu se taire j ai sonner a la porte pourris les parents ca m a vallu de bonnes insultes de leurs part. La petite etait devant chez elle en pyjama mais pas pieds nus. Sans mateau il faisait 5°. Quand ils m ont claque la porte au nez j ai appeller la police ils m ont dit qu ils y allaient.
    Depuis quand je passe il n y a plus de demoiselle dehors. tu as bien fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aurais dû appeler la police immédiatement mais avec des si...

      Supprimer
  10. Ne t'en veux pas. Cet appel n'est pas anodin et je comprends que tu n'es pas décroché ton téléphone tout de suite. Difficile d'avoir le bon reflexe, au moment opportun. le plus important est que tu l'ais fait.

    RépondreSupprimer
  11. Pauvre gamin certain parent mérite pas d'être parent !!!
    Esperant que la mairie ouvre une enquête social.

    RépondreSupprimer
  12. On ne peux pas juger.
    Je crois que j'aurais fait comme toi...
    Ne t'en veux pas!

    RépondreSupprimer
  13. Tu as bien fait d'appeler. C'est jamais trop tard ! Parce que ne pas pouvoir réagir sur le moment c'est tout à fait naturel quand la situation est inattendue à ce point ! J'espère surtout qu'ils pourront faire quelque chose ! J'en ai la chair de poule ! On devrait même retourner voir devant chez lui un autre soir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la scène ne s'est pas passée le soir mais l'après-midi

      Supprimer
  14. Tu as appelé, et c'est l'essentiel...
    J'ai parlé de ton article à mon mari, qui me répond qu'il a eu ce genre de punition de la part de ses parents. Je savais que son enfance n'avait pas été rose (dehors pieds nus dans le froid c'était entre deux coups de ceinture) mais plus j'en apprends plus je suis nauséeuse. Mes beaux parents sont charmants avec mes enfants sur lesquels ils n'ont jamais levé la main ni même haussé la voix mais chaque fois qu'une anecdote de ce type m'est contée j'ai envie de fuir et de les couper de leurs petits enfants. Comment peut-on faire ça à des enfants ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mince pour ton mari c'est vraiment horrible ce genre de comportements

      Supprimer
  15. Le principal est d'avoir réagit. Ce n'est pas toujours facile de savoir quoi faire. tu as su prendre la bonne décision.

    RépondreSupprimer
  16. L'horreur, la honte à ses parents, jai la chair de poule en te lisant, c'est effrayant de voir un enant puni de cette façon la, tu as bien fait d'appeler, bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui j'ai appelé et tout le monde doit le faire si il assiste à ce genre de scène

      Supprimer
  17. Je comprends ton hésitation. C'est toujours difficile de juger d'autres parents sans connaître leur situation. J'imagine d'ailleurs que des enfants punis dans le jardin ou dans la cave ou encore le garage, il y en a des tas et que personne ne le voit. Là, cet enfant était dans la rue, pieds nus et en pyjama. Rien de plus visible, de plus interpellant :-(
    Bref, tu as eu le courage d'appeler et c'est énorme. Bravo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. effectivement certains sont punis et on ne voit rien

      Supprimer
  18. Bravo pour votre intervention, même 8 heures après les faits ! Votre texte pourrait servir de support à un spot publicitaire pour le 119.
    Il s'agit effectivement de maltraitance, où, entre autres, le bien-être physique de l'enfant n'est pas assuré. C'est le petit garçon qui vous a dit qu'il était puni. Pour lui la punition est normale parce qu'il a fait quelque chose qui ne correspond pas à l'attente de son parent. Tous les qualificatifs doivent passer dans son esprit : je suis mauvais, je suis nul, je suis méchant, je le mérite... Sa destruction est en marche, son développement harmonieux est compromis.
    Au moins, ce qu'il vient de subir n'est pas tombé dans l'indifférence générale comme souvent. Si votre intervention a une suite, ce petit garçon apprendra bientôt que la punition qu'il a subie n'est pas en adéquation avec ce qu'il a fait de mal et il découvrira que son parent est un parent maltraitant.
    En tant qu'enfant maltraitée j'ai participé à l'émission de Sophie Davant Toute une Histoire sur France 2 dont le thème était le suivant : "Qui sont ces mères qui maltraitent leurs enfants ?" L'émission a eu lieu le 26 mars dernier. Des extraits peuvent être écoutés sur le site (les thèmes sont classés par dates) et des internautes ont posté des messages sur le forum correspondant.
    Sylvie Hippolyte

    RépondreSupprimer