vendredi 24 mai 2013

Pas de collier de nouilles cette année... [fête des mères]

Voilà le mot que j'ai trouvé hier dans la pochette de correspondance de ma fille. A la première lecture de ce message, j'étais déçue... Les années précédentes, ma fille réalisait avec sa nounou (une assistante maternelle) un petit cadeau avec ses petites mimines. J'avais eu droit à un coeur qui se dépliait et cachait un dessin puis une fleur dans un bouteille avec du sable. Par contre, rien pour la fête des Papas ! J'avais les boules pour mon chéri mais lui il s'en fout je crois (et j'achète toujours son cadeau de la part des enfants).

Donc cette année, pas de collier de nouilles ou d'empreintes de sa main dans du plâtre. A priori, on aura une surprise, j'aime beaucoup l'idée mais entre nous une chanson elle en chante tous les jours. Suite à cette photo postée sur mon compte twitter, les réactions ont fusées et vos avis sont tous intéressants. J'ai voulu les partager afin qu'on en discute.

Voici quelques extraits de vos tweets :


Il y a les étonnées, les déçues, les énervées, celles qui ont déjà vécus la même chose...

En y réfléchissant, je ferais sans et la maîtresse et l'atsem auront tout de même leurs cadeaux en fin d'année. Il s'agit peut être de budget, de temps, de lassitude bref je ne vais pas chercher à comprendre. Le corps enseignant de l'école maternelle de ma fille a tranché, je l'accepte !

Par contre, je veux bien encore des avis de Mamans, de Papas, de nounou et de maîtresses.

T'en penses quoi de tout ça ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

60 commentaires:

  1. Personnellement, je n'ai pas mal vécu l'absence de cadeau de fête des mères réalisé à l'école car je voyais bien que ce n'était pas de la paresse de la part des enseignantes.
    Les années précédentes,, elles avaient dû des reproches de parents qui demandaient de faire un 2ème cadeau pour la belle-mère et trouvait que cela devenait compliqué. Et je peux les comprendre.
    Mais comme il y avait des petits bricolages pour Noël, pour fêter l'arriver du printemps, ou après une expo ou un film, cela remplaçait très bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils parlent de fabrication de petits objets en fin de message donc on verra bien.

      Supprimer
  2. Ma fille est en grande section et mon fils est à la crèche.
    Depuis qu'ils sont en collectivité, nous avons eu toutes les années et à toutes les occasions des petits cadeaux.
    A chaque fois ça s'inscrivait dans une activité qui leur permettait d'apprendre quelque chose et de manière certainement plus ludique.
    Je ne comprends vraiment pas l'attitude de ces instit. Ça me semble très simple de faire un objet, un poème, une chanson, en relation avec les apprentissages du moment.
    Quand à l'argument seront lequel c'est une fête familiale, là non plus je ne comprends pas.
    D'abord toutes les fêtes sont familiales, au sens où on les fête en famille. Ensuite l'école ne se gène pas pour interférer dans la famille quand ça l'arrange donc pourquoi pas en ce qui concerne des cadeaux.
    Il y aurait éventuellement le problème des enfants orphelins de père ou de mère, mais là encore il serait plus simple de leur dire qu'on fait un objet pour une autre femme qui fait parti de son entourage, plutôt que de dire on ne fait rien parce qu'untel n'a plus sa maman.
    Vraiment je ne comprends pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que toutes les fêtes sont familiales !

      Supprimer
    2. Désolée mais je ne peux pas me taire quand je lis: "Il y aurait éventuellement le problème des enfants orphelins de père ou de mère, mais là encore il serait plus simple de leur dire qu'on fait un objet pour une autre femme qui fait parti de son entourage, plutôt que de dire on ne fait rien parce qu'untel n'a plus sa maman." C'est peut être dû à l'écrit ou à une réaction à chaud, mais non, désolée, il ne suffit pas de dire qu'on fait le cadeau pour une autre femme de son entourage. Quel égoïsme ! Mes sœurs et moi avons grandit sans père. Et c'est suffisamment dur de se construire avec ça sans en plus stoker les cadeaux pour la fête des pères quelque part en attendant "l'autre homme de l'entourage", un oncle, un voisin ? A qui offrir ce cadeau ? Ben je peux vous dire que chaque année ce moment était très dur pour nous. Très triste. Nous nous sentions marginalisées et montrées du doigt.
      Alors moi je trouve très bien que l'on ne stigmatise pas ces enfants orphelins d'un parent en se disant ben il n'a qu'à offrir son cadeau à qq d'autre. Nous sommes des adultes à nous d'assumer, je suis une maman, et même si j'ai versé ma larme d'émotion à mon premier cadeau de fête des mères l'année dernière, je comprendrai très bien ne pas en avoir cette année.

      Supprimer
    3. à mon sens, c'est l’intérêt de l'enfant qui prime avant tout.
      alors, les maitresses/maitres qui ont dans leur classe un ou des enfants ayant perdu son père ou sa mère, un enfant placé en famille d'accueil ...
      la souffrance inimaginable d'un enfant privé de parents qui doit jour après jour, à l'école, apprendre et répéter une poésie qu'il ne pourra pas réciter.
      cette réalité est pour moi insoutenable.
      les petits bricolages peuvent aussi être réaliser à la maison avec l'aide des parents.
      je suis maman de 3 enfants et pour protéger un enfant en grande souffrance, j'accepte volontiers de sacrifier mon collier de nouilles

      Supprimer
  3. En fait, et si cela peut te consoler, je pense que cela à voir avec les situations familiales qui ont évolué (parents divorcés, famille monoparentale, maman décédée etc). Tu ne crois pas que cela puisse être cela ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fort possible mais comme je dis dans mon article : je ne cherche pas à comprendre et j'accepte !

      Supprimer
  4. eh ben moi perso je trouve ça assez incroyable !! c'est sûr ce n'est qu'une fête parmi tant d'autres mais quand même c'est notre fête à nous les supers Mamans ;-) en même temps je ne pense pas que ce soit à cause du budget on peut très bien faire un joli petit bricolage avec trois fois rien, faudrait peut être que les maitresses viennent faire un tour sur la blogosphère, il y a pleins d'idées ! manque de temps ??? surement et c'est vraiment bien dommage ... enfin bref l'école m'écoeure de plus en plus... pour te consolé tu auras droit au jolie sourire de tes enfants et ça ça n'a pas de prix <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais tout de même un cadeau enfin notre famille aura un cadeau.

      Supprimer
    2. MaZéMalo, tu sais, il y a des supers Mamans qui attendront les vacances d'été pour avoir le cadeau de la fête des mamans (si le cadeau est mis dans la valise)... Alors en toute sincérité, en plus de la douleur que j'imagine chez mon enfant, parce qu'il ne pourra pas m'offrir son cadeau, j'ai ma douleur à moi, sa maman, de savoir que je ne l'entendrai pas me réciter son poème, je n'aurai pas ses yeux pétillant en m'offrant son petit présent. Je trouve au contraire que l'école tente de comprendre qu'il y a de nombreux mode familiaux désormais...

      Supprimer
  5. Je ne commente jamais ;) mais là je dois.
    Je suis instit' à la base et je n'ai jamais fait faire de cadeaux de fête des mères/pères pour la bonne et simple raison qu'il y a toujours dans une classe un enfant qui a perdu son papa ou sa maman, ou qui vit dans un foyer d'accueil, etc...

    En revanche, je leur faisais effectivement faire un petit quelque chose dans l'année, pour quelqu'un qu'ils aimaient, père, mère, grand mère, etc...

    Donc oui, les parents sont déçus.
    Mais ce sont des adultes capables de comprendre.
    Pas le môme qui n'aura personne à qui offrir le cadeau.

    Désolée je pourris un peu l'ambiance ;)) mais c'est comme ça que je le vois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton avis et effectivement un cadeau est tout de même prévu !

      Supprimer
  6. Ben moi je vais aller à contre sens des autres avis... On n'arrête pas de râler après l'école, sur les programmes etc ça ok mais je considère que ce n'est pas aux maitresses de penser à la fête des mamans ou à que sais je d'autre... ça ne fait pas partie de leurs attributions sans compter que certains parents se comportent tellement mal avec le corps enseignant... et même si ce n'est pas la majorité des enfants, que fais tu de ceux qui n'ont pas de mère soit parce qu'elle est morte soit parce qu'elle habite dans un autre pays, soit parce qu'ils sont élevés par d'autres personnes...
    Ma fille n'a jamais ramené un cadeau de l'école spécialement pour la fête des mères, des cadeaux comme ça oui et ça me va très bien...
    Ce n'est pas à l'école de fêter les mères, elle a d'autres chats à fouetter bien plus importants :)
    Au fur et à mesure qu'ils grandissent les enfants prendront conscience de cette fête commerciale s'ils le souhaitent, en attendant c'est au papa s'il en a envie et s'il y pense...
    C'est banal de conclure ainsi, mais ma fête c'est tous les jours, les mots d'amour et les dessins, j'en reçois tout le temps et si vraiment ce jour là, je n'ai pas de mots, je ne vais pas penser que mon enfant ne m'aime pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton avis est intéressant mais l'excuse c'est une fête familiale me parait étrange... Elle ramène souvent des dessins réalisés en classe.

      Supprimer
  7. djoulaie24 mai, 2013

    Perso j'aurai été déçue :( En maternelle ils st encore trop petits pour faire qqch seul. Le papa peut les inciter à faire un dessin, mais une ptite bricole + originale ça fait plaisir. L'an dernier en petite-section ils ont décoré pour chaque maman une petite boîte à bijoux, c'était mimi comme tout, et je m'en sers pour ranger qqs bricoles <3
    J'ai hâte de découvrir dimanche ce qu'il m'a préparé!

    Je pense que les maîtresses doivent avoir leurs raisons, tu sais si c'était le cas aussi l'an dernier ?

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'an dernier je ne sais pas, elle n'était pas à l'école.

      Supprimer
  8. alors moi si j'avais eu ce mot je serais décue et etonnés
    cette anéne j'ai une nouvelle nounou et je ne pense pas qu'elle a fait préparer qqch a ma fille j'ai dejà les boules rien que d'y penser...
    mais bcp denfants on des parents divorcé (c notre cas) alors pas facile de contenter tout le monde car les enfants voudraient faire qqch pour leur beaux peres ou belles mere donc ça serait compliqué.
    Il faut trouver un terrain d'entente avec l'école
    Mais la maitresse ou directrice aurait du donner l'info en debut d'année scolaire pas la veille de la fete des mères c'est deguelasse (la je suis la maman énervée lool) bonne fetes de mamans

    RépondreSupprimer
  9. c'est triste je trouve.... à l'école de Mister E., ce n'est pas le cas : j'aurai mon cadeau et quelque chose est également prévu pour la fête des pères...

    RépondreSupprimer
  10. Hier, Chupa est rentrée limite en pleurant de l'école car elle avait mal compris une consigne (comme souvent), du coup, elle a du gommer et repasser et son cadeau de fête des mères n'est pas propre ...
    Je l'ai vu vraiment déçue. Elle a vraiment peur que je n'aime pas son cadeau parce qu'elle a refusé de le recommencer pour ne pas perdre de temps en classe.
    J'ai du la rassurer, la consoler.

    Je trouve qu'un petit poème à réciter ça suffit amplement ou une petite carte avec un petit mot doux, écrit avec son coeur.
    L'année dernière j'avais beaucoup aimé que l'école prenne une jolie photo des enfants formant un coeur avec leurs mains et la colle sur la carte de la poésie.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai déjà eu mon poème ;-) je ne serai pas avec mes filles le jour J alors ...
    Je sais que certains instit ne le font pas pour ne pas mettre les enfants qui ont perdu un parents dans un situation désagréable et préfère une surprise pour la fête des parents à une date sans aucune valeur symbolique,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah à priori c'est ça, il y aura un cadeau pour toute la famille plus tard ;-)

      Supprimer
  12. l'année derniere à l'école des enfants ils avaient prévu d'arreter la fete des pere et des meres et de faire une faite des parents car un des enfants avaient perdu son papa 2 ans avant.
    Je n'étais pas d'accord, non par egoisme mais car celons moi se petit garçon avait peut etre envie de deposer son cadeau sur la tombe de son papa (c'est pas une honte d'avoir un papa décéder surtout qu'il était pompier donc il devait etre fiere de son papa) et bien sa n'a pas rater, la fete des parents a été annuler la semaine qui a suivit on a tous eux notre cadeau à l'ancienne et cette année je n'ai même pas entedu parler de faites des parents juste de fêtes des meres et fetes des peres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement si un enfant est orphelin c'est le moment d'en discuter en classe.

      Supprimer
  13. Mes enfants m'offrent tous les jours le plus beau des cadeaux : Leur amour.
    Je suis persuadée que les vôtres font de même.

    RépondreSupprimer
  14. Je préfère mille fois un petite surprise que les cadeaux "obligatoires". Etant une maman en alternance, je ne verrai pas ma fille ce week-end. J'aurais peut-être un cadeau, je ne sais pas. Je m'en fout, ce ne sont pas les dates stéréotypées et les cadeaux clichés qui me touchent mais les élans d'amour spontanées du quotidien. Comme hier, lorsque Fripounette m'a offert une branche...

    J'ai bien aimé ta réaction. D'abord peinée puis tu t'es interrogée.

    Bonne fête des mères ! ;-)

    RépondreSupprimer
  15. le mien est pas encore à l'ecole mais si ça se passe comme ça je serai un peu deçu. maintenant je sais pas trop comment ça marche en espagne ! on verra

    RépondreSupprimer
  16. la réponse est malheureusement très simple et fera certainement polémique mais tu peux remercier le mariage pour tous! ben oui, un petit bout qui a deux papa ne fera pas un collier pour une maman qu'il n'a pas, même principe pour la fête des pères, je n'ai rien contre les homos hein, pas de soucis avec ça d'ailleurs mon frère vit avec son chéri, qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit :) car c'est un constat réel. quoi qu'il en soit, ma fille fait un petit bricolage à l'école et en est toute fière, peut importe ce que ce sera, elle y met tout son coeur c'est déjà beaucoup. ce qui est dommage c'est qu'à travers le bricolage, les instit apprennent beaucoup de choses aux enfants, surtout aux plus petits. en attendant, ma fille de 6 ans a fabriqué un bouquet de fleurs en papier pour sa maitresse qu'elle lui a donné hier, et bien belle surprise pour la maitresse (qui s'est empressée de décortiquer comment c'était fait au lieu de remercier, on remet ça sur l'étonnement hein). même si c'est devenu une fête commerciale, les petites attentions font toujours plaisir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je m'y attendais, je me disais bien qu'une personne armée des meilleures intentions du monde allait nous caser le mariage pour tous à un moment ou l'autre...Et quel mépris à l'égard de la maîtresse, qui a sans doute simplement voulu se montrer gentille et intéressée par les travaux de votre enfant...

      Supprimer
  17. Je sais que mon fils est super heureux d'avoir réalisé un cadeau en classe et appris une chanson a cet effet, même a presque 7 ans. Et moi je suis ravie d'avoir un cadeau je le reconnais.
    Je comprends que tu sois déçue, je crois que je le serais aussi. J'espère que la chanson et le petit objet te combleront.
    Après les commentaires de Marie et Carole m'ont pas mal fait réfléchir et revoir aussi mon jugement.

    RépondreSupprimer
  18. Moi je trouve ça nul ! pourquoi ils ne font rien ? Manque de temps (il suffit d'y prendre longtemps à l'avance !) ? Manque de budget (on peut faire qq chose avec de la récup qui ne coute rien !) ?
    C'est vraiment décevant, car les petits sont tellement fière d'offrir un petit présent qu'ils ont fait de leur mains (même si c'est moche !).
    Tout se perd, ma bonne dame !
    Djahann

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouh là là, désolée pour les nombreuses fautes !

      Supprimer
  19. Dans la classe de Niafette, ils font un cadeau pour les parents, qu'ils offrent entre la fête des mères et des pères. Avec un poème dédié pour chacun pour le jour J.

    En tant qu'instit, je vais faire pour les deux. Mais parce que les cadeaux qu'on fait fabriquer entrent dans les objectifs d'apprentissage de la classe. Hors de question que ce soit l'atsem qui se farcisse tous les "beaux" cadeaux, tu vois? :)

    Après, on peut concevoir aussi l'avis des maîtresses. La première année de maternelle de niafette, la maîtresse m'a demandé si ça ne serait pas trop dur pour niafette, qui n'a plus sa vraie maman, de voir les copains faire des cadeaux. Je lui ai dit de demander à Niafette direct, qui a tranché : on fait le cadeau pour cynthia, ma maman du ciel aura des fleurs.
    Bref, je suis mitigée, parce que les enfants mettent tellement plus de coeur dans la préparation des cadeaux pour les enfants...

    RépondreSupprimer
  20. Je serais déçue aussi et je ne pense pas que le fait de ne pas faire quelque chose pour la fête des mère apaise la peine ou la colère pour ceux qui n'en ont pas. La fête des mères est partout pas seulement à l'école. Par contre, si un enfant est dans une situation difficile cela peut être l'occasion d'en parler, de dire que chacun peut faire ce qu'il veut de cette fête, d'offrir un cadeau à une autre personne ou de penser fort à une personne disparue.
    En tout cas c'est une bonne question

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca n'apaise pas, mais ça rend triste, et ça je vous l'assure. Après, je ne veux pas être catégorique en disant " IL NE FAUT PAS FAIRE DE CADEAU POUR LA FETE DES MERES ", loin de là ! Mais je suis pour votre démarche de faire un cadeau à la personne à qui on a envie d'offrir un cadeau, quelle qu'elle soit ! Votre point de vue et très intéressant !

      Supprimer
  21. et pour les enfants qui n'ont pas de maman, ça peut être pour une belle-maman, pour une nounou, pour une tatie. Bref, ils ont bien une référence féminine. si on s'arrête au cas de chacun, plus rien ne se ferait nulle part !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si c'est votre manière de répondre ou les mots, mais ce que vous dites me choque un peu. Pour un enfant qui n'a pas de papa ou de maman, la référence féminine ou masculine comme vous dites si bien, n'est JAMAIS considérée comme une mère ou un père. Le cadeau de la fête des mères, est pour la maman, pas la nounou. Et vice versa.
      J'espère que vous comprenez ce que je veux dire, après bien évidemment, rien n'empêche aux enfants de faire un cadeau de leurs propres mains et se débrouillant, ils n'en seront que plus fiers ! A bon entendeur !

      Supprimer
    2. t'as raison si on s'arrête au cas de chacun on va finir par faire attention aux enfants, ce serait dommage. nan c'est vrai y en a qu'on pas de maman, d'autres qu'on des chaussures bleues, on va pas s'empêcher de jouer au loup pour ça.
      trop facile comme argument. je suis dépitée de voir que vous pensez encore comme les instis d'il y a 30 ans qui me faisaient faire un deuxième cadeau de fête des mères ou un bol pour moi ou même un cadeau pour mon papa décédé ("parce que si on s'était arrêté à mon cas on n'aurait rien fait"). ça a été les pires journées de mon enfance. j'en ai vomi, pleuré, hurlé. je me suis cachée, j'ai simulé la maladie...
      et puis honnêtement, c'est quoi l'intérêt pédagogique? y a des arts plastiques toute l'année, pourquoi faire ça spécifiquement? je trouve plutot que c'est les instits qui n'ont pas d'idées qui font ça... un jour de moins (deux même, sans compter noel) à réfléchir à une activité...

      Supprimer
  22. Bonjour,

    alors j'ai à peu près tout lu, et sincèrement je ne suis pas choquée par la décision du corps enseignant. C'est sûr que c'est sympa, c'est bien d'avoir un cadeau fait par son enfant, une surprise, mais je me rappelle étant petite, que j'en faisais souvent à ma mère sans que ça soit la fête des mères. Un enfant, à mon avis, n'a pas de "journée spéciale" pour faire un joli dessin à sa maman.
    Quand j'étais petite, je n'avais pas de papa, et oui quand on faisait le cadeau de la fête des pères et bien moi, je jetais mon cadeau et je pleurais en disant que c'était pas juste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on aurait du se connaître, on aurait été deux... c'est qu'on doit être bien plus, non?

      Supprimer
  23. Coucou

    J'imagine bien la deception, pour mon grand, la maternelle ne faisait qu'un cadeau aux " parents " entre les deux fêtes. J'étasi un peu déçue, puis j me suis souvenue de ma meilleur amie,on se connait depuis la maternelle, j'ai grandi en voyant son regard vide a chaque fête des pères... Son papa est mort lorsqu'elle avait deux ans. Je m'en souviens encore des moments où on fabriquait le cadeau en classe, cet enfant était vide... C'était horrible! Alors, je me dis, que si ça peut éviter ce genre de souffrance et bien je passerais du cadeau! Ou mieux, le papa ou un atelier pourrait remplacer cela?

    Merci d'avoir soulever la questions

    RépondreSupprimer
  24. Je pense que c'est une façon cachée de protéger certains petits qui n'ont plus leur papa ou leur maman. Tout simplement.

    RépondreSupprimer
  25. En tous cas ton article pose de vraies questions.Je trouve que l'école change de plus en plus ces derniers temps. des choses qui étaient "traditionnelles" jusqu'alors deviennent tabous ou trop stéréotypés. Ainsi on ne mange plus systématiquement de poissons le vendredi pour ne pas donner une connotation religieuse, les enfants ne font plus carnaval au moment de carnaval sur le calendrier mais bien après et là encore un exemple. est ce vraiment parce que l'instit n'est pas concerné, parce qu'aujourd'hui les repères sont brouillés (certains ont deux mamans, d'autres n'ont qu'une maman solo, d'autres ont perdu un parent...). je trouve cela un peu dommage de ne rien faire car certaines mamans ne recoivent pas d'autres cadeaux.
    En tous cas, merci pour ton article!

    RépondreSupprimer
  26. Je pense que la position de l'équipe enseignante est défendable, c'est en effet compliqué pour les familles recomposées, monoparentales, homoparentales... Par contre, dans la façon de le dire, je trouve ce mot un peu "sec" et dire que c'est une fête familiale est trop vague à mon goût.

    L'année où j'ai fait un remplacement en école maternelle en tant qu'instit', j'ai eu peine à caser la préparation de la surprise dans l'emploi du temps. Mais je n'ai pas regretté de l'avoir fait. Les enfants étaient si heureux de partir avec leurs cadeaux à offrir, et leurs poèmes à réciter! Les parents étaient ravis aussi.. Après tout, les enfants sont en maternelle, on a bien "le temps". Il faut juste, comme dit plus haut dans d'autres commentaires, trouver le lien avec une compétence (pour les instit qui ont l'impression de perdre leur temps) ;)

    Et maintenant que je suis éduc' et travaille en crèche, je trouve que c'est important de proposer une création simple, où c'est surtout l'enfant qui "a fait" et pas l'adulte. voilou!

    RépondreSupprimer
  27. Chez nous, ma fille est en crèche et pas de cadeau de fête des mères ou des pères.
    Ils organisent une journée des parents et remettent aux parents un p'tit truc réalisé par l'enfant.
    Pourquoi... parce que certains enfants n'ont pas de mamans ou de papas.
    Donc ils remettent un cadeau aux personnes qui s'occupent de l'enfant ce jour là.
    Je trouve ça bien, pas choquant et si à l'école la maîtresse fait pareil, je suis pour.
    N'oublions pas que dans certains foyers le schéma familial ne se résume pas à "Papa+Maman+enfant"...

    RépondreSupprimer
  28. Eh bien bonjour le consumérisme à l'école...

    Ils vont là-bas pour faire des cadeaux aux parents ?
    Qu'est-ce que c'est que cette indignation du fait qu'il n'y ait pas de cadeau ? ah ouf, il y aura un autre petit cadeau dans l'année... On a eu peur, parce-que sinon, hein, il va vite changer d'école hein !

    Franchement, ce qui m'importe le plus, c'est que mes enfants soient bien à l'école, pas qu'ils me fassent des cadeaux...
    Et vous n'imaginez pas la corvée pour les instits de chercher chaque année deux cadeaux à faire faire... Je sais ce que c'est, j'en ai testé des bricolage avec ma mère (instit) lorsque j'étais petit. Je n'ai d'ailleurs pas détesté, mais franchement, on a quel âge là ? pas de cadeau ??? Ben on s'en remettra, hein...

    Et j'aime aussi beaucoup ceux qui pensent que c'est par feignantise de la part des instits... Essayez-donc de prendre leur place qu'on rigole...

    Quant à tout ce que je lis sur les enfants qui n'ont pas un parent : "si on s'arrête au cas de chacun, plus rien ne se ferait nulle part !"
    Je rêve ! Et ce sont les mêmes qui demandent de plus en plus d'individualisation ! Quand leur enfant doit avoir une petite attention particulière, ce sont eux qui sont les plus véhéments...

    Pas étonnant que le métier de prof soit de plus en plus dévalorisé.
    Le cadeau de fête des pères et des mères ? Un DROIT de plus. J'y ai le DROIT !!!

    RépondreSupprimer
  29. Bonsoir, j'ai connu ça mais par procuration. Le papa de mon fils a un grand garçon de 9 ans maintenant mais les années précédente il a été dans des écoles (il en a fait plusieurs, ça serait trop long à expliquer) où chacune fonctionnait différemment. La première faisait un cadeaux pour la fête des mères et un pour la fête des pères, je crois que c'est le seul qu'il a eu d'ailleurs. Une faisait des cadeaux de fêtes des mères et pas pour les pères, pas trop compréhensible... je n'ai jamais eu le pourquoi du comment. Il en a fait une qui ne faisait ni pour les mères, ni pour les pères parce qu'il y avait bcp d'enfants de parents séparés qui ne voyaient pas leur papa ou très peu et un enfant qui avait perdu son papa donc ils ne voulaient pas provoquer de réactions...
    Bref, je pense que ça n'est pas facile avec la vie actuelle, les enfants n'ont pas tjs leur papa et leur maman et je pense que la position des instits n'est pas facile non plus.
    Mais j'avoue que mon Titou est en nounou (17 mois) et je ne m'y attendais pas mais j'ai eu une enveloppe vendredi en allant le chercher que j'ai rangé car je voulais l'ouvrir, et je me suis rendue compte que ça me faisait qd même grand plaisir d'avoir un petit cadeau... Alors je comprends toutes les mamans qui n'en ont pas par leur petits bouts à l'école. Je m'y prépare aussi car je ne sais pas comment cela se passera dans le futur pour mon Titou...

    RépondreSupprimer
  30. A tous les parents qui ont commencé par critiquer : sachez que les enseignants qui décident cela le font avant tout pour les enfants. Chaque année, il y a des enfants qui n'ont pas (plus) de maman, de papa, qui sont en famille d'accueil ... on leur dit quoi ? Fais-le quand même, t'iras lui apporter au cimetière ? Tu l'offriras à ton beau-père ? Tu feras autre chose en attendant ? Sans compter que chaque année le pauvre gamin se fera rappeler qu'il n'a plus son parent ! Je trouve que c'est une bonne chose, on a suffisament de choses à faire à l'école sans devoir se sentir obligé de faire un cadeau aux parents, parce que "c'est-dimanche-la-fete-des-meres". D'autant que l'autre parent peut le faire avec leurs enfants, au moins ce sera un cadeau plus personnalisé et adapté au parent (y en a qui aiment les colliers de pâtes) !!!

    RépondreSupprimer
  31. mercredhi26 mai, 2013

    En ce qui me concerne, je suis entièrement d'accord avec la démarche de cette enseignante.
    Faire faire un cadeau par les enfants pour la fête des mères ou des pères, n'est pas une bonne idée pour un tas de raison :
    - ça exclu évidement les enfants qui ont perdu l'un des deux parents ou les deux, ou alors qui vivent des situation compliquées avec l'un deux
    - ça exclu les enfants issu des familles monoparentales ou homoparentales, privilégiant une vision traditionnelle de la famille. Quid des beaux parents, qui ont un véritable rôle d'éducation et bien sûr affectif dans la vie des enfants de familles recomposées ????
    Ca c'était pour les enfants qui ne correspondent pas au "standard" visé par ce genre de fête.

    Mais je trouve que ce n'est pas non plus une bonne idée pour tous les autres, ceux qui rentrent dans les cases car :
    - symboliquement, ce n'est pas l'enfant qui fait un cadeau spontané à l'un de ses parents mais l'enseignant qui se sert de lui pour offrir quelque chose à ses parents. Cette idée me gêne. Pourquoi l'enseignant n'offre-t-il pas directement quelque chose aux parents, s'il a envie ?
    - bien souvent, l'enfant n'est que très partiellement acteur dans le produit fini au nom d'une esthétique. Logique de production à tout prix qui me dérange.
    - c'est un cadeau standard, le même pour tout le monde, au service d'apprentissages scolaires et non de la créativité de l'auteur : drôle d'origine pour un cadeau...
    - la capacité des enfants à décider seul de faire un cadeau ou non, n'est pas valorisée, pourtant c'est ça un cadeau : un don sincère et spontané. Le petit gribouillis, le beau caillou ou la fleur-trésor trouvés sur le bord d'un chemin ne sont-ils pas les plus beaux cadeaux ? Certes pas toujours esthétique mais est-ce vraiment ça l'important ?
    - une perte de temps pour l'enseignant qui pourrait proposer des choses plus intéressantes et plus adaptées, sans se mettre la pression

    Je suis éducatrice de jeunes enfants et je travaille dans une crèche. Nous ne fêtons pas ces fêtes pour toutes les raisons citées. Par contre, nous nous employons à faire en sorte que chaque jour soit une fête pour les parents par un travail quotidien sur l'accueil, le non jugement, le respect des origines familiales, une ouverture de nos locaux : ils sont les bienvenus dans le lieu de vie de leur enfant en leur absence. Ce travail ne se voit pas, c'est vrai, il ne produit rien et pourtant, que de bénéfices pour l'enfant, sa famille et l'équipe !

    J'attends ce type d'ouverture aux parents d'un enseignant et de l'école plus généralement. Mais sans moyens humains et financiers, ni formation ce n'est pas possible. De rares initiatives dans ce sens existent pourtant bel et bien mais elles sont trop isolées.

    Je préfère donc qu'à l'école, on me considère comme un partenaire indispensable à l'éducation de mon fils, et non comme une gène, qu'on relègue derrière la porte-barrière de la classe pour ne pas déranger... et dont on nourrit l'ego de temps en temps à coup de spectacle, de cadeau de fête de noël ou de fêtes des mères.

    J'ai sans doute exagéré le trait, et je m'excuse d'avance auprès du corps enseignant, qui fait comme il peut avec les moyens qu'il a.

    Mais voilà pour moi, cette vrai considération quotidienne, serait le plus beau des cadeaux !

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour,

    Je suis enseignante et je réagis aux commentaires qui parlent de "lassitude" ou de"manque d'imagination" de la part du corps professoral. Il est bien évident que si la maîtresse en question a choisi de ne pas réaliser d'objet pour la fête des mères, c'est après mûre réflexion et non par flemmardise. Il est difficile, voire insoutenable, de croiser les regard d'un enfant privé de mère (ou de père) qui, sa petite carte façonnée avec amour à la main, vous dit "Mais, maîtresse, j'ai pas de maman moi..." Offrir sa carte à une tante ou à une amie de la famille (comme j'ai pu le voir dans certains commentaires)n'a rien à voir avec cette joie immense qu'ont les enfants lorsqu'ils peuvent tendre leur cadeau à leur maman. Je soutiens donc tout à fait la démarche qui vise à "protéger" ceux que la vie a malmenés. Les autres pourront toujours acheter une rose avec leur papa, ou faire un dessin avec leur grand frère. Quelle chance déjà! C'est aux adultes de se comporter en adultes, et non en enfants frustrés et égoïstes. Oui, on peut se passer de collier de nouilles. Se passer de maman, c'est une autre affaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "le regard" et non "les regard", surtout je corrige mon erreur de frappe avant qu'on ne m'accable de tous les maux à cause d'une orthographe défaillante!

      Supprimer
  33. Vous vous demandez pourquoi l'équipe enseignante a fait cela ??? parce qu'elle se réveille et qu'elle a enfin pensé aux enfants qui avaient des parents homos !!! mais cela les arrange bien de ne plus avoir affaire à ces enfant qui leur disaient : mais j'ai pas de maman.... et aux moqueries des autres ; hahaha il a deux papas !!!

    Quand aux mamans ne crachez pas sur vos anciens colliers de nouilles, avant cette loi immonde, vous étiez bien contente de les avoirs.

    RépondreSupprimer
  34. Je reviens vous voir cette semaine pour faire un petit débriefing...
    La semaine dernière, je faisais ma maline en disant que cela m'était bien égal d'avoir un cadeau, préférant les petites attentions de tous les jours...
    Bon, je n'ai pas eu de cadeau, pas de mot pour me prévenir. Sur le coup, j'ai été un peu déçue. Pas pour le cadeau en lui même, plutôt pour voir la mine réjouie de ma fille au moment de l'offrir ou son air de petite comploteuse.

    Pour la fête des pères, je vais prendre les devants et faire quelque chose avec elle.
    Tout cela pour conclure que finalement, c'est très bien que l'école n'ai rien préparé pour la fête des mères.
    D'une part, cela m'a remis un peu à ma place et m'a permis de m'interroger sur mon rôle par rapport à l'école, à ce qu'est la fête des mères/pères pour moi.
    D'autre part, cela m'oblige à me bouger les fesses pour faire quelque chose avec ma fille, ce que je n'aurais pas fait naturellement. J'en suis très heureuse.
    Enfin, vivant en famille recomposée, cela sera l'occasion de partager une activité avec ma belle-fille, chacune faisant pour son papa mais partageant finalement un même amour, pour son parent. Quel que soit son sexe, sa situation familiale etc

    Merci à toi d'avoir posé ce débat.

    RépondreSupprimer
  35. coucou, perso je vis dans un pays (en Israel) ou la fete des mamans est remplace par la "fete de la famille" et ca permet a chacun de s'y retrouver

    RépondreSupprimer